Outil emblématique associé aux activités scientifiques, le Cahier de Laboratoire n’échappe pas à l’informatisation. Ce mode d’enregistrement permanent est le support majeur des brevets. Pour autant, cette gestion de la propriété intellectuelle sclérose le développement de la connaissance. Ces Cahiers permettent de conserver la trace de l’ensemble des activités. Pour un laboratoire, le volume de données générées devient très vite important. Les recherches dans les données existantes deviennent de plus en plus complexes, la gestion des antériorités nécessite un accompagnement notarié, le partage ou le transfert des informations avec l’équipe reste compliqué…En un mot, la capitalisation du savoir de l’entreprise n’est pas optimisée.

L’ELN ou Cahier de Laboratoire Electronique est bien plus qu’un alternative au papier. Il s’inscrit dans l’amélioration globale et structurante de la démarche qualité. Il peut être envisagé comme un élément structurant du système d’information R&D permettant à la fois la sécurisation des documents mais aussi un décloisonnement de l’activité R&D par une meilleure intégration au reste du système d’information de l’entreprise (ERP, GED, LIMS, intranet, …)

Les enjeux de l’ELN sont les suivants :Fotolia_49945608_M

  • La capitalisation des informations de recherche
  • La « compliance » réglementaire (traçabilité des activités de recherche)
  • L’apport de la preuve dans un processus de gestion juridique dans le cadre d’une politique de propriété intellectuelle
  • L’augmentation du niveau de productivité des activités de recherche
  • Le partage et l’échange des informations dites à la « paillasse »

 

Notre approche métier, notre double compétence scientifique et informatique ainsi que nos expériences dans le monde de la R&D, font de SPC le partenaire idéal pour la mise en œuvre de tels systèmes.

De plus, notre savoir-faire méthodologique, notre approche pragmatique et notre capacité à vous accompagner dans la gestion du changement sont de réels atouts pour la réussite de vos projets.